Final Fantasy 7 : Ce qui doit rester et changer

POPOPOPOPOooooo Vous allez me dire « Quel sujet facile Olive »! Et bien non, je compte bien traiter ça avec sérieux, comme à mon habitude, mais aussi avec passion. Parce que là, on parle de Final Fantasy 7. Mon monument personnel. Pas forcément le meilleur jeu auquel j’ai joué, mais de loin le plus marquant, celui qui a changé beaucoup de choses. Peut être parce qu’il s’agit de mon premier vrai RPG déjà, ensuite parce que jamais auparavant je n’avais ressenti une telle « puissance » derrière le personnage que l’on joue, une telle profondeur derrière les relations que l’on aborde. Des centaines d’heures passées à chercher la moindre matéria, à monter mes personnages dans la mine ou le sous marin, à tenter d’affronter les « armes », à faire s’accoupler des chocobos, à trouver les bonnes combinaisons d’équipe. Et puis ce scénario qui, malgré une traduction française complètement ratée, transporte et pousse à la réflexion.  Final Fantasy 7 est tellement marquant qu’il est au final le seul Final Fantasy canonique que j’aime vraiment.

Alors du coup, je ne peux pas mentir. L’annonce du remake me fait vraiment plaisir. Parce que j’aimerais replonger dans ce monde, encore une fois, tant pour la nostalgie que pour le plaisir pur. Je l’ai déjà fait d’ailleurs, avec parfois quelques déceptions. Mécaniques de combat archaïques, mélange 2D/3D parfois foireux, longueurs dans le scénario, défauts graphiques, … Final Fantasy 7 n’a pas bien vieilli et ne s’accorde pas toujours avec l’image qu’il me reste de lui, du temps où je découvrais cette aventure épique. Et je ne parle pas que du visuel! Néanmoins, je n’imagine pas retrouver cette histoire simplement habillée des atours d’un Final Fantasy 15. Je veux redécouvrir cet univers, je veux du sens, je veux de la nouveauté et le tout ancré dans les bonnes bases d’antan. Voici donc un florilège de mes attentes et de mes craintes, point par point.

Une mise à jour technique

Évidemment, il faut commencer par ça. Final Fantasy est sorti sur Playstation en 1997, aux balbutiements de la 3D. Résultat, le jeu est inégal avec des cinématiques vraiment jolies mais datées et des scènes horribles utilisant le moteur du jeu, des déplacements étranges sur de beaux fonds d’écran en 2D alors que la carte modélisée en 3D est moche, des personnages « Super deformed » lors des déplacements et des cut-scenes alors que les personnages réalistes ont la super classe lors des combats. Bref, j’attends du remake qu’il nous remette tout ça au gout du jour, Square ayant déjà prouvé avec le film Advent Children leur capacité à faire évoluer leur design. Ce n’est pas pour autant mon attente principale. Si le jeu n’est pas le plus beau de tous, parce qu’il faut faire d’autres concessions… et bien soit! Je l’accepterai sans aucun problème.

Un scénario profond

Final Fantasy 7 n’a pas un scénario classique, loin de là. Il traite de la manipulation de l’esprit, de la lutte des classes, du respect de nos traditions et de nos différences, de la protection de notre planète et de la place de la science dans nos vies. Tout ça sur la base d’un héros qui ne sait plus qui il est et qui se retrouve petit à petit entouré de compagnons de route ayant des attentes différentes mais convergeantes. Le passé, le présent, le futur, se retrouvent imbriqués dans une histoire pleine de sens. Et c’est bien ça que ce Remake doit pouvoir retranscrire, sans trahir ses origines. Que Square prenne quelques détours ou quelques raccourcis, qu’il remodèle et adapte son scénario au présent ne me pose aucun problème, au contraire. Mais pas au nom de la simplification. Pourvu qu’on ne nous serve pas une soupe sans saveur, qui ne nous mène justement pas à la réflexion. Le monde qui nous entoure, ses guerres, ses incompréhensions, ses injustices, ses folies, sont autant de point d’accroches que ce remake doit saisir, encore mieux que son ancètre avant lui.

Une légèreté assumée

Final Fantasy 7 a ce charme s’assumer ses folies, ses colères, ses rires. Travestir ses héros, les mettre dans des situations folles, intégrer des personnages douteux ou follement attachants. Il faut espérer que ce remake ne perdra pas la capacité de l’original à passer du rire aux larmes, du sérieux à la folie, de la guerre à l’amour. Parce que la première force de cette histoire, c’est d’avoir plusieurs niveaux de maturité et des personnages qui jouent avec les lignes du bien et du mal. Quant à savoir comment ils peuvent jongler entre le réalisme visuel qu’ils sont en train d’atteindre avec leurs productions et la nécessaire théatralisation de certaines scènes plus humoristiques, j’avoue ne pas avoir de réponse. Je leur souhaite vraiment de trouver les bonnes idées.

Laissez nous sauvez Aerith !

Bon, me dites pas qu’il y a spoiler là… pas après 20 ans quand même. Ce qui est sûr, c’est que le coup (de maitre) de faire mourir le healer du jeu, coup de coeur du héros en plus, c’était à l’époque vraiment démoniaque. Dites vous bien qu’à la sortie du jeu, on n’avait pas les moyens actuels de se faire spoiler. Du coup, la plupart des joueurs ont mis le paquet pour faire évoluer ce personnage, afin qu’elle ait un niveau de magie suffisant pour devenir le soigneur/magicien ultime de la bande. Pas de bol, aucun moyen de la sauver du sabre de Sephiroth. Du coup, la perte émotive était amplifiée par la perte tactique d’un élément important de l’équipe. Cruel mais marquant. Alors maintenant, si Square veut vraiment faire plaisir à ses fans (et à moi), un moyen de sauver Aerith serait une très bonne chose. Je sais pas, on pourrais sacrifier Youfie plutôt, non?

Tour par tour ou dynamique? Et si on avait le choix?

Alors là, je rêve, mais comme j’ai entendu parler de combats plus dynamiques par Square, j’ai un peu peur. Non pas que je n’aime pas ce type de gestion des combats, mais l’essence même de Final Fantasy 7 vient de la qualité de ses combats…au tour par tour. Un jeu de tactique certes dépassé par bien d’autres jeux, mais qui a ses adeptes. Surtout que ma crainte de voir une simplification de ces combats au service du rythme visuel est grande. Alors pourquoi ne pas imaginer laisser le choix au joueur dès le départ, histoire de contenter tout le monde… ou de laisser les « vieux » se rendre compte que le tour par tour est un peu dépassé?

La bourse ou la vie

Un des points les plus agaçants de Final Fantasy 7 (et d’une bonne partie des Final Fantasy) , ce sont les innombrables combats obligatoires et aléatoires. Parce que, que vous cherchiez à monter vos personnages en niveau ou au contraire, que vous essayiez de traverser une zone le plus vite possible, ne pas savoir quand un combat arrive (ni même avec qui), et ce toutes les 25 secondes, c’est juste une horreur. Qu’il y ait des combats obligatoires, pas de problème, mais certaines parties de l’histoire étaient vraiment gâchées par ces surprises omniprésentes, par ces coupures de rythme. J’imagine que des zones précises où les combats aléatoires permettent l’entrainement seraient plus judicieuses, à la manière de ce que propose FF13, mais par pitiez, lâchez nous un peu la grappe. Si on veut faire du leveling, on sait se débrouiller !

La Matéria avant tout

Des systèmes de progression dans Final Fantasy, il en existe plein. Des arbres de compétences, des sphériés, des jobs, de l’équipement de matériel (ou de fringues!), etc. De tous, le système de matérias est celui qui m’a le plus emballé (avec les jobs). D’abord parce qu’il implique de rechercher et de faire attention à notre environnement, ensuite parce qu’il amène à une implication particulière du joueur dans la combinaison des sorts pour obtenir des effets incroyables. Et puis le choix de faire ce qu’on veut d’un personnage, là où les autres systèmes se limitent à faire avancer dans la voie qui est prévue, ce qui est beaucoup moins ouvert. Du coup, j’espère que les Matérias seront bien de la partie, qu’elles seront nombreuses, évolutives, et qu’elles offriront toujours autant (voire plus) de possibilités de combinaisons.

Du Multijoueurs

Etonnant que je parle de ce point pour un Final Fantasy. Mais que ce soit pour FF Tactics ou FF7, j’ai toujours trouvé dommage qu’on ne puisse pas y jouer à plusieurs. Que ce soit en versus ou en coopération, j’aimerais vraiment pouvoir partager mon expérience avec quelqu’un, faire partie d’une vraie équipe ou pouvoir confronter mes combinaisons à d’autres. J’imagine clairement les difficultés d’un tel système, mais je suis sûr que ça apporterait un vrai plus. Et pourquoi pas un mode Boss, où pourraient s’affronter deux joueurs, l’un avec une équipe, l’autre avec un monstre?

Faites varier les plaisirs

Avec plus ou moins de réussite, FF7 nous a amené à faire du snowboard, de l’élevage et de la course de chocobo, de la tactique de guerre, de la moto, du sous marin…Et bien j’en veux encore plein. Je sais pas, vous pourriez ajouter quelques parties de FF Tactics dedans, par exemple, voire nous proposer de jouer avec les gameplay de Chocobo Racing ou Tobal. Bon, ce n’est évidemment pas un point extrêmement important, donc si vous faites l’impasse au profit d’autres avantages, je ne serai pas trop déçu, promis. Surtout, que ça reste cohérent !

Offrez nous une expérience orchestrale

Final Fantasy 7 possède une bande son incroyable, avec certains des meilleurs morceaux de la saga. Du coup, j’ai plutôt confiance sur votre capacité à nous émouvoir par le son. Et bien ne me décevez pas. Sortez l’orchestre philarmonique, le symphonique, le piano, la harpe et tout ce qui va bien pour une expérience musicale totale. J’en veux plein les oreilles. Je veux retrouver mes sensations d’autrefois, mes douces rêveries comme les inoubliables mélodies. Et surtout… mettez le paquet sur la chason des chocobos, c’est ma préférée !

Faites appel à un traducteur

Oui parce que la version originale, la version PC, la réédition … toutes sont aussi mauvaise que possible, avec des contre sens, des non sens, des epic-fails, des trucs même pas traduits. Du coup, faites appel aux petits gars de Neo Midgar, ils ont fait un travail merveilleux, passionné et plein de bon sens. Ca mérite clairement votre soutien !

Ne gâchez pas mes souvenirs

Voilà ma crainte principale. On sait que Square est capable du pire comme du meilleur. Et là, avec Final Fantasy 7, vous touchez à la nostalgie de nombreux joueurs. Du coup, interdiction totale de gâcher nos mémoires avec un jeu en demi teinte, terne ou à côté de la plaque. Vous l’avez annoncé sur PS4? Et bien tant pis s’il sort sur PS5. Prenez votre temps, faites nous un nouveau monument, plein de richesses, de saveur, d’ambitions et de prises de risques. Mettez-y de la profondeur, qu’on s’en souvienne pour longtemps. Mettez-y certaines demandes de fans, mais surprenez nous avec vos propres envies, vos propres idées, vos propres réflexions. Mettez-y du coeur, que ça se sente. C’est surement là l’essentiel!

Olive Roi du Bocal

 

Olivier Pastor - Oliveroidubocal

Olivier Pastor - Oliveroidubocal

Olive Roi du Bocal, c'est juste un mec qui chante des trucs, écrit des machins et démonte des bidules. Un mec normal quoi !

Laisser un commentaire