Logitech G29 : Premières impressions

C’est suite à une invitation de Logitech que j’ai pu essayer pour la première fois le G29 Driving Force, ce nouveau volant de la marque compatible (enfin) avec la PS4, mais aussi avec la PS3 et le PC. C’est donc avec un très grand plaisir et beaucoup d’attentes que je me suis rendu à la présentation officielle de la bête. La classe ultime? Presque!

Beauté extérieure

Avec un design à mi-chemin entre le G27 et le Driving Force GT, le G29 Driving Force présente vraiment bien. Si les photos pouvaient présager d’un effet « jouet » prononcé, dans la réalité il n’en est rien. Les matériaux sont nobles, avec beaucoup de métal et de cuir, et les quelques boutons de couleur s’intègrent parfaitement bien à l’ensemble.

Avec son panel bien fourni, le volant s’avère très pratique. Croix directionnelle, boutons clasiques Playstation, L1/R1 (palettes), L2/R2, L3/R3 et touches Home, Option et Share. Ces derniers sont d’ailleurs des exclusivités pour le modèle PS4 puisque le G920, son homologue Xbox One prévu pour Octobre, devra sacrifier les touches L3 et R3 pour y mettre les fonctions Pause et Option. Exclusif aussi au G29, la roulette cliquable et les touches + et -, réprises du Driving Force GT. Au pire peut on regretter que l’espace haut du volant ne soit pas exploité. C’est pourtant celui qui tombe le plus facilement sous les pouces.

Vu de dos, le G29 ressemble à s’y méprendre à un G27. Le même carrénage, la même calandre. On sent la récupération pour que le volant sorte dans les temps. De même pour le pédalier, quasiment identique à celui des G25/27, avec quelques différences de matériaux et de couleurs par ci par là. En tout cas, ce pédalier fourni dans le bundle fait bien meilleure impression que celui du T300RS. Déjà parce qu’il propose trois pédales contre deux, ensuite parce que sa construction comme sa stabilité n’ont vraiment rien à voir. Testé sur moquette, avec la griffe retractable, ce dernier n’a pas bougé de la session. Reste à savoir lors du test si on peut le retourner en position GT comme avec les précédents, ce dont je ne doute pas vraiment.

Le levier de vitesses, qui passe désormais en option, perd sa croix directionnelle et ses boutons de commande (normal puisqu’ils sont désormais sur le volant). Il récupère d’ailleurs une grande part du design de ses prédécésseurs, avec son pommeau et sa garde en cuir. On note d’ailleurs que la boite H 6 vitesses (plus une pour la marche arrière) ne propose pas de basculement vers une boite séquencielle (haut bas) comme le modèle de Thrustmaster…en même temps, on est à 59€ contre 159€ pour le TH8A.

On the road … again

Dès les premières secondes, l’impression de jouer au G27 s’impose. Mêmes qualités et même défauts, avec une bonne réactivité du volant, mais aussi de nombreux mouvements parasites et surtout un manque de douceur caractéristique de la génération précédente. L’absence de moteurs brushless se ressent immédiatement et il va falloir jouer des réglages avant de trouver le bon ressenti. Mais les atouts de ce G29 sont aussi légion, côté volant comme côté pédalier. Ce dernier offre d’ailleurs un excellent confort et participe énormément au réalisme. On nous vante ici la possibilité de replacer ses pédales pour jouer du talon-pointe…je pense surtout aux possesseurs de support avec barre centrale qui apprécieront de pouvoir bien écarter le frein de l’embrayage.

Le levier de vitesse est tristement mou et imprécis, tout comme l’était son ainé. Il restera certainement un accessoires pour ceux qui veulent absolument gérer les vitesses comme dans une voiture de tourisme mais son absence de boite séquentielle risque fortement de lui coûter le succès auprès des amateurs de rallye.

Du coup, l’expérience globale reste mitigée. Peu de temps pour trouver le bon réglage (surtout avec Project Cars qui propose énormément de possibilité pour tout rendre injouable), pas la bonne position de conduite et une petite déception dès les premiers virages tant le G29 ressemble à un G27. Heureusement, il devrait être possible de se plonger pleinement dans le test complet dès la fin du mois de Juillet, histoire de laisser un peu de temps à Logitech pour améliorer ses drivers et ses échanges d’informations avec les différents jeux de course.

En attendant le test

A 399€, le G29 se place directement en face du T300RS. Et si ce dernier semble offrir de meilleures sensations, on sait qu’il pêche surtout par son pédalier, bien en deça de ce qu’on peut attendre à ce prix. Du coup, le G29 peut devenir une excellente alternative, offrant en plus de la compatibilité d’un G25/27 sur PS3, un bon niveau de conduite et surtout un combo pédalier/volant bien plus équilibré. Il faudra néanmoins qu’il prouve ses qualités de conduite s’il veut devenir une des références de la Playstation 4 ou du PC

Olive Roi du Bocal

Olivier Pastor - Oliveroidubocal

Olivier Pastor - Oliveroidubocal

Olive Roi du Bocal, c'est juste un mec qui chante des trucs, écrit des machins et démonte des bidules. Un mec normal quoi !

Laisser un commentaire